BRÈVES
8es JEUX DE LA FRANCOPHONIE/ ATHLETISME : L’Ivoirien Hua Koffi Wilfried médaillé d’or au 200 m masculin. 2017-07-27 | CNDHCI: Ouverture à Abidjan de la 14e session du forum des droits de l’homme. 2017-07-27 | CÔTE D`IVOIRE: La Banque mondiale prévoit une croissance du PIB de 7% en 2017 (Rapport). 2017-07-24

AMBASSADE DE LA RÉPUBLIQUE D’ITALIE EN CÔTE D’IVOIRE
ALLOCUTION DU MINISTRE ALLY COULIBALY, A L’OCCASION DU DÉPART DE SON EXCELLENCE ALFONSO DI RISO
Le Ministre ALLY COULIBALY, lors de son allocution à l’occasion du départ de son Excellence ALFONSO DI RISO Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République Italienne en Côte d’Ivoire le jeudi 06 juillet 2017.
Monsieur ALLY COULIBALY, Ministre de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur a fait une allocution à l’occasion du départ de son Excellence ALFONSO DI RISO Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République Italienne en Côte d’Ivoire le jeudi 06 juillet 2017. Découvrez l'intégralité de son allocution.

ALLOCUTION DU MINISTRE ALLY COULIBALY, MINISTRE DE L’INTEGRATION  AFRICAINE  ET DES IVOIRIENS DE L’EXTERIEUR A L’OCCASION DU DEPART DE SON EXCELLENCE  ALFONSO DI RISO AMBASSADEUR EXTRAORDINAIRE ET PLENIPOTENTIAIRE DE LA REPUBLIQUE ITALIENNE

                           ABIDJAN, LE   06 JUILLET  2017

  • Excellence Monsieur l’Ambassadeur de la République italienne,
  • Mesdames et Messieurs les Ministres,
  • Monsieur le Nonce Apostolique, Doyen du Corps Diplomatique,
  • Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Chefs de Mission Diplomatique,
  • Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations Internationales,
  • Honorables invités,
  • Mesdames et Messieurs les Membres de la Communauté italienne,
  • Mesdames et Messieurs,
  • Chers Amis de la presse.

Il est de tradition pour le Gouvernement Ivoirien  d’organiser  un dîner d’adieu lorsqu’un Ambassadeur  achève sa mission  dans notre pays.

Pour immuable et répétitif que soit ce rite, il n’en est pas moins important, non seulement pour vous, Ambassadeurs de pays accrédités en Côte d’Ivoire, mais aussi  pour votre principal interlocuteur , le  Ministre des Affaires Etrangères , Monsieur Marcel AMON-TANOH  que j’ai  l’ immense plaisir de représenter ce soir à ce dîner.

Celui qui est à l’honneur aujourd’hui, c’est  Son Excellence Monsieur Alfonso DI ROSO, Ambassadeur  Extraordinaire et Plénipotentiaire de la République italienne, pays ami dont la place  dans la construction européenne est essentielle et dont le rayonnement international est incontestable.

Mon cher Alfonso, même si la mobilité géographique  fait partie intégrante du beau métier de diplomate, même si vous êtes appelé à changer  souvent d’affectation et de pays, il est difficile de voir partir, sans émotion, un Ambassadeur, à la fois le symbole et l’instrument de la politique extérieure de son pays, qui a réussi à hisser la relation entre la Côte d’Ivoire et l’Italie à un niveau aussi élevé.

Pendant les quatre ans que vous venez de passer en Côte d’Ivoire, pays attachant s’il en est, vous  n’avez ménagé aucun effort pour qu’un véritable partenariat puisse s’instaurer entre l’Italie et la Côte d’Ivoire, la Côte d’Ivoire qui venait de  clore, non sans mal, une des pages les plus sombres de son histoire, la décennie de crise que nous avons vécue.

Sans donner dans la flagornerie, vous avez  su faire preuve, dans votre métier, d’un sens élevé du devoir, la marque des grands Ambassadeurs.

A cela, j’ajoute votre capacité à privilégier le dialogue, en toutes circonstances, à faire passer des messages sans  froisser, à savoir  repérer  et, aborder  de bons interlocuteurs, nouer des liens.

Vous avez  su détecter tous les éléments favorisant le rapprochement entre l’Italie et la Côte d’Ivoire, mais aussi développer une  véritable empathie pour les hommes et les femmes de ce pays, et  pour les différentes cultures de la Côte d’Ivoire. Bref, tout ce qui fait la grammaire des initiés en diplomatie.

Pour vous dépeindre un tant soit peu, je voudrais convoquer  Alain Plantey qui a écrit, fort justement, que «  dans la vie diplomatique, on est souvent ce que l’on représente ».

Mon Cher Alfonso,

Vous êtes doté de qualités qui font de vous un grand Ambassadeur : la capacité  d’écoute, de compréhension, la sincérité et la culture. C’est à dessein que je tiens à le souligner parce que la dimension humaine et moderne de la mission d’Ambassadeur ou de diplomate est primordiale.

Nous sommes loin des clichés que charrie l’univers plénipotentiaire. Car malheureusement,  pour certaines  personnes, la diplomatie n’est qu’un exercice de mondanités, une forme d’oisiveté élégante. On a parlé de diplomatie de salon de thé. Ce qu’a dit dans une de ses pièces, un dramaturge Français, était dans l’air du temps. « Un diplomate qui s’amuse est moins dangereux qu’un diplomate qui travaille ».

Mon cher Alfonso, vous étiez constamment à la tâche, je puis en témoigner, mais, vous n’avez jamais représenté un  quelconque danger pour nous.

Mais, comme vous le savez, les préjugés ont la vie dure.

On a souvent donné une image caricaturale  de ce beau métier de diplomate. On a souvent daubé sur sa soi-disant duplicité. L’écrivain LABRUYERE l’a moqué dans l’une de ses œuvres, en le comparant à un caméléon. Caméléon, vous ne l’avez jamais été.

La liste des florilèges tendant à dévaluer le métier de diplomate est sans fin.

Croyez-moi, nous  avons eu la chance de vous avoir pendant toutes ces années. Et, ce ne sont pas des propos convenus, vous allez nous manquer énormément.

Au nom du  Président de la République, du Gouvernement dirigé par le Premier Ministre Amadou Gon COULIBALY, je voudrais vous rendre hommage pour votre action inlassable en faveur du renforcement des relations entre la Côte d’Ivoire et l’Italie.

A cet hommage, je tiens à associer votre épouse, qui prend une part importante dans la belle carrière que vous connaissez.

Mon cher Alfonso, que seriez-vous sans une épouse aussi délicieuse, celle qui vous accompagne dans ce nomadisme qui est la caractéristique de votre métier ?

Mon cher Alfonso, ce n’est pas irrévérencieux de le dire. Tous aussi autant que nous sommes, nous apprécions votre épouse autant pour son élégance, son charme que pour son intelligence et sa finesse d’esprit.

Elle n’est pas là ce soir. Mais, je compte sur vous pour lui transmettre notre amitié  et nos hommages respectueux.

Excellence, Monsieur l’Ambassadeur,

En Côte d’Ivoire, vous avez incarné votre grande Nation, l’Italie, avec un professionnalisme avéré et un sens élevé des responsabilités. Il n’y a pas le moindre doute, vous avez une connaissance fine des réalités de la Côte d’Ivoire, vous y avez tissé des liens  solides. Vous avez une compréhension de toutes les forces qui animent notre pays, de tout ce qui constitue la personnalité du peuple ivoirien et son identité. Cela vous désigne tout naturellement comme l’un des Ambassadeurs de la Côte d’Ivoire en Italie ce sera désormais, une de vos missions.

Je sais que vous saurez témoigner du fait que la Côte d’Ivoire du Président Alassane OUATTARA est  disponible  pour tout le monde. A ce titre, elle constitue un véritable pont entre les civilisations, les sociétés et les cultures.

Plus que jamais, la Côte d’Ivoire a vocation à entretenir de bonnes relations avec  tous les Etats.

Selon la formule consacrée  du Père de la Nation, le Président Félix HOUPHOUËT-BOIGNY, la Côte d’Ivoire est l’amie de tous et l’ennemie de personne. La priorité de notre diplomatie n’a pas varié d’un iota, excepté pendant les dix ans qui ont marqué le recul de la Côte d’Ivoire dans tous les secteurs, la recherche de la paix et de la sécurité.

Cela est encore plus vrai aujourd’hui, au moment où, grâce au soutien de toute la communauté internationale, nous bénéficions d’un statut de membre du Conseil de Sécurité des Nations Unies. Cette confiance nous oblige. Elle nous confère encore plus de responsabilités dans le monde.

Le Président Alassane OUATTARA a une vision claire des relations internationales.

Pour lui,  soutenir partout, dans un monde plus contraint et compétitif, partout nos intérêts et ceux de concitoyens  est l’objectif central de notre politique étrangère.

Pour autant, il a la conviction qu’il y a de moins  en moins  de problèmes internationaux qu’un Etat peut résoudre seul. Cela est vrai pour le drame des migrants dans la méditerranée. Notre approche est connue : une gestion concertée de la crise migratoire fondée sur la solidarité, et ce  dans le respect des uns et des autres et dans la confiance. Un partenariat  efficace permettra de mieux lutter contre les filières mafieuses de l’immigration irrégulière et de s’attaquer aux causes profondes du phénomène, en aidant l’Afrique à avancer sur la voie du développement, en offrant un autre avenir à sa jeunesse.

Excellence Monsieur l’Ambassadeur,

Vous partez. Mais, sachez que vous restez dans le cœur de chacune et de chacun de nous et à jamais un ami de la Côte d’Ivoire.

Je vous souhaite plein de bonheur et de succès dans votre nouvelle vie qui commence.

Mesdames et Messieurs

Maintenant, je voudrais vous demander, en signe d’amitié, de lever vos verres en l’honneur de Son  Excellence Alfonso Di ROSO et de son épouse  qui prennent congé de la Côte d’Ivoire et pour les éminents services rendus à la coopération entre la Côte d’Ivoire et l’Italie.

Je vous remercie.

ALLY COULIBALY

Service Communication
2017-07-07
Newsletter Intégration
Newsletter Diaspora
Ministère de l'Intégration Africaine et des Ivoiriens de L'exterieur
Abidjan-Plateau Cité Administrative, Tour B 17ème étage
Adresse: 01 BPV 225 Abidjan 01- Tel : 20 33 12 12 / Fax: 20 22 41 56
Email: info@integration.gouv.ci
Site-web :www.integration.gouv.ci