// Ministère de l'Intégration Africaine et des Ivoiriens de l'Extérieur
BRÈVES
Immigration clandestine: "Nous avons un besoin de sensibilisation en vue du changement de mentalités des Jeunes et d`actions concrètes (Touré Mamadou) 2018-10-25 | CEDEAO: Les Etats de la CEDEAO se réunissent en Sierra Leone pour discuter de la lutte contre le blanchiment d’argent et le terrorisme 2018-10-25 | Projet de réintégration OIM: 50 migrants de retour bénéficient d’une formation au centre d’incubation de l’université de l’entrepreneuriat de 2IAE à Azaguié (agriculture, bâtiment) 2018-09-11

UA
La Côte d’Ivoire appelle les Etats africains à s’aligner sur la position de l’UA
Mr Ally Coulibaly à Marrakech à la Conférence sur l’appui de l’Union africaine au processus onusien de résolution du conflit du Sahara
La Côte d’Ivoire, par la voix de son ministre de l’Intégration africaine, Ally Coulibaly, appelle les Etats africains à s’aligner sur la position de l’Union africaine (UA) à propos du règlement du conflit régional dans le Sahara occidental, estimant que le continent y joue là sa « crédibilité ».

L’UA, sur la question, a réaffirmé, lors de sa 31ème session ordinaire, en juillet 2018, à Nouakchott,
en Mauritanie, à travers sa décision 693, l’exclusivité des Nations Unies dans le traitement de la
vieille dispute (datant des années 70) entre le Maroc et le Front Polisario à propos de la propriété du
Sahara occidental.
L’organisation a ainsi décidé d’établir un mécanisme africain pour apporter un soutien efficace aux
efforts conduits par les Nations Unies, insistant sur le fait que « la question du Sahara occidental ne
sera abordée que dans ce cadre ». Des voix discordantes se font cependant entendre depuis la
décision de Nouakchott.
Intervenant dans le cadre d’une conférence ministérielle africaine sur l’appui de l’UA au processus
politique des Nations Unies sur le différend régional sur le Sahara, lundi à Marrakech, au Maroc, le
ministre Ally Coulibaly a mis en garde contre ces divisions, après coup, susceptibles selon lui
d’entacher la crédibilité de toute l’Afrique.
« La Côte d’Ivoire estime que l’Afrique pour sa crédibilité doit être conforme à ce qu’elle a décidée à
Nouakchott. C’est-à-dire apporter son soutien total au processus politique des Nations Unies sur le
différend régional sur le Sahara. Autrement dit soutenir un règlement pacifique dans le cadre exclusif
des Nations Unies », a-t-il déclaré.
« Pour mon pays il n’y pas d’autres alternatives au processus engagé par les Nations Unies », a insisté
le ministre ivoirien de l’Intégration africaine, rappelant la position « constante et sans équivoque »
de son pays depuis le déclenchement du conflit dans les années 70.
Il a prôné l’union africaine et réaffirmé l’engagement de la Côte d’Ivoire à s’investir dans le règlement
des conflits sur le continent. « Il n’y a pas de fatalité. Le meilleur peut advenir, à condition que
l’Afrique reste unie et animée par une seule volonté, le développement de notre continent », a-t-il
soutenu par ailleurs.

Service Communication
2019-03-25
Newsletter Integration
Newsletter Diaspora
Ministere de l'Integration Africaine et des Ivoiriens de L'exterieur
Abidjan-Plateau Cite Administrative, Tour C 22eme etage
Adresse: 01 BPV 225 Abidjan 01- Tel : 20 33 12 12 / Fax: 20 22 41 56
Email: info@integration.gouv.ci
Site-web :www.integration.gouv.ci

Chef de Cabinet : Mme Aminata Coulibaly
Chef du Service Communication: Mr KOUASSI Akiepi Herve