BRÈVES
Transport Aérien: Trafic record de 2,07 millions de passagers pour l'aéroport d'abidjan 2018-02-08 | Plus de 300 filières d'immigration clandestine démantelées en 2017. Les principales filières d'immigration clandestine sont issues d'Irak et de République démocratique du Congo, suivies par la Chine, le Maroc et l'Albanie (AFP): Un record de 303 filières d'immigration clandestine ont été démantelées en 2017, soit une hausse de 5,9% par rapport à 2016, selon une information du «Figaro». En six ans, de 2011 à 2017, le nombre de filières démantelées a grimpé d'environ 67%. Les services de police et de gendarmerie ont démantelé en 2017, 139 filières d'aide à l'entrée et au séjour irréguliers contre 118 en 2016. Viennent ensuite les filières de travail illégal (62), d'usage de faux (35), d'obtention indue de documents administratifs (32), de reconnaissance indue d'enfants (21), d'usurpation d'identité (12) et d'organisation de mariage de complaisance (2). Les principales filières d'immigration clandestine sont issues d'Irak et de République démocratique du Congo, suivies par la Chine, le Maroc et l'Albanie, a détaillé la source citant un bilan de la Police aux Frontières. 2018-01-30 | Union Africaine: UA/ Le Président rwandais Paul KAGAME élu à la tête de l'union Africaine pour un an 2018-01-29

Migration irrégulière
Le Centre d’accueil, d’information, d’orientation et d’accompagnement des migrants mène des sessions de sensibilisation à travers le pays
Le Centre d’accueil, d’information, d’orientation et d’accompagnement des migrants (CAIOAM CI) effectue une mission pour des sessions de sensibilisation et d’information des autorités administratives et municipales, des Forces de sécurité, des leaders de communautés sur les conditions d’une migration régulière et les risques d’une migration irrégulière.
Le Centre d’accueil, d’information, d’orientation et d’accompagnement des migrants (CAIOAM CI) effectue une mission pour des sessions de sensibilisation et d’information des autorités administratives et municipales, des Forces de sécurité, des leaders de communautés sur les conditions d’une migration régulière et les risques d’une migration irrégulière. Ces sessions vont se tenir du mardi 13 au samedi 24 février dans les villes de Man, Bouaké, Dabakala, Agboville et Aboisso.

L’ouverture de cette mission de sensibilisation et d’information s’est déroulée le mardi 13 février, à la salle de réunion de la Préfecture de Man, en présence des autorités administratives, municipales, coutumières et religieuses de la région du Tonkpi.

De manière spécifique, il s’agit de partager et d’échanger des informations relatives aux protocoles de la libre circulation des personnes ; les documents de voyages et de séjours des immigrants et leurs procédures d’acquisition sur les risques de la migration irrégulière.

En effet, la Côte d’Ivoire occupe une position exceptionnelle en matière d’immigration en Afrique et dans le monde, car en plus d’être un pays de destination pour les migrants de la CEDEAO, elle serait une importante plateforme de transit vers l’Amérique, le Moyen Orient et surtout l’Europe.

La communauté internationale en général et l’Union Européenne en particulier, après avoir constaté les enjeux que représente le phénomène migratoire, et en vue d’y apporter des solutions appropriées, ont décidé de gérer la migration dans sa globalité et en concertation avec les organisations Africaines. 

Elles ont donc organisé plusieurs rencontres de haut niveau auxquelles la Côte d’Ivoire a participé, et qui a abouti à la mise en place de plusieurs Centre d’accueil, d’information, d’orientation et d’accompagnement de migrants dans certains pays de la CEDEAO, dont bien la Côte d’Ivoire.

Sous la tutelle du Ministère de l’Intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur, ce Centre d’accueil, d’information, d’orientation et d’accompagnement de migrants a pour Secrétaire Permanente Mme Cynthia Ekra qui, a présenté les missions de ce centre.

Ce sont entre autres, la sensibilisation des populations sur les risques de la migration irrégulière, le renforcement des capacités des fonctionnaires et agents de l’Etat dans le domaine de la migration par la formation à la gestion du phénomène migratoire et de collecte de données sur la migration.

Il s’agit également de la constitution d’une base de données et la mise à disposition du public d’informations sur la migration régulière et ses avantages, l’orientation des migrants de retour au pays vers des structures nationales d’investissement et de réinsertion. 

Selon Mme Cynthia Ekra, la crise politique en Côte d’Ivoire ayant bouleversé l’économie a un moment donné, créant le manque d’emplois et d’opportunités pour la jeunesse a favorisé malheureusement ce vaste mouvement migratoire irrégulier vers l’Europe, entraînant des milliers de morts et des dégâts corporels et psychologiques incommensurable.

La Côte d’Ivoire, jusqu’à ce jour a permis le retour de 2483 Ivoirien en situation irrégulière dont 1357 en provenance de la Lybie grâce au Ministère de l’intégration africaine à travers sa Direction générale des ivoirien de l’extérieur et à l’OIM (Organisation internationale pour les migrations).

« Le Centre est à votre disposition pour vous encourager, vous soutenir et vous orienter et vous accompagner dans vos choix de vie, car malgré les difficultés, la Côte d’Ivoire regorge de nombreuses richesses et nous offre des opportunités de développement. Notre message, c’est que l’eldorado c’est ici et que votre rêve, vous pouvez le réaliser ici chez vous », a-t-elle déclaré.

Approuvé lors du 33ième Sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, tenu à Ouagadougou, le 18 janvier 2008, la création d’un Fonds CEDEAO/Espagne de 10 millions d’Euro, a été mis en place dans le cadre du renforcement des capacités institutionnelles de ladite Commission.

La Côte d’Ivoire, à travers le Ministère de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur, a bénéficié du financement de deux projets institutionnels sur la migration et le développement, dont celui-ci intitulé : Projet de mise en place d’un Centre d’Accueil, d’Information, d’Orientation et d’Accompagnement des Migrants.

Service Communication avec le Centre d'Accueil et d'Information
2018-02-15
Newsletter Intégration
Newsletter Diaspora
Ministère de l'Intégration Africaine et des Ivoiriens de L'exterieur
Abidjan-Plateau Cité Administrative, Tour C 22ème étage
Adresse: 01 BPV 225 Abidjan 01- Tel : 20 33 12 12 / Fax: 20 22 41 56
Email: info@integration.gouv.ci
Site-web :www.integration.gouv.ci